Histoire

Ce jeu, que l’on appelle donc également billard indien, a des origines lointaines et forcément obscures. L’Inde est-elle d’ailleurs son berceau ? Rien n’est moins sûr. Il a du reste existé maintes variantes dans les habitudes et dans les règles, longtemps non écrites, du carrom, et ce en fonction notamment des divers contextes géographiques où il a été et est pratiqué. Il semblerait que depuis deux siècles environ la forme actuelle du jeu ait pris naissance en Asie du sud, à partir de formes plus anciennes et plus variées.

Le mot lui, aurait été véhiculé parles Portugais, qui l’auraient diffusé à partir de leurs anciennes colonies indonésiennes, peut-être plus précisément de l’île de Timor. Là-bas, le karom désignait un fruit, que l’on connaît à la Réunion sous le nom de carambole. Si l’on songe que le verbe caramboler et le nom carambolage sont typiques du vocabulaire du billard, on s’aperçoit d’une indiscutable cohérence du langage qui semble garantir une certaine vérité étymologique. Il est vrai que d’autres prétendent que le mot aurait été pris par les portugais en Inde du sud, peut-être s’agirait-il du nom d’un village… qui existe effectivement. Il n’empêche : cette seconde hypothèse me semble plus improbable.

Toujours est-il que le carrom connaît depuis plusieurs décennies un engouement qui ne se dément pas. Le jeu était certes déjà très populaire dans des pays tels que l’Inde, le Pakistan ou le Sri Lanka, mais ce sont à présent plusieurs continents qui sont concernés ! L’histoire moderne du carrom repose en effet sur deux phénomènes : la fixation des règles d’une part, et l’extension des zones géographiques de la pratique du jeu d’autre part.
En 1956 était fondée la All India Carrom Federation, dont une des premières et des plus importantes tâches fut d’établir une réglementation unifiée, nécessaire à tout projet de compétition organisée. D’autres pays d’Asie suivirent et, dès les années ‘60 se déroulèrent différentes confrontations internationales. Dans les années ‘80, on pratiquait aussi le carrom dans des pays occidentaux, la Suisse et l’Allemagne étant probablement les pionniers. Et en 1988 naissait la Fédération Internationale de Carrom (ICF). Désormais, il existe un championnat du monde, organisé tous les quatre ans (en 2008 il se déroulait pour lapremière fois hors d’Asie la France était le pays organisateur), et une coupe d’Europe annuelle, qui s’est tenue en France en 2006.
Les pays membres de l’ICF sont actuellement les suivants: Allemagne, Australie, Bahrein, Bangladesh, Corée du Sud, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Inde, Italie, Japon, Malaisie, Maldives, Nouvelle-Zélande, Pakistan, Portugal, Singapour, Sri Lanka et Suisse.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s