Archives de Catégorie: l'histoire du carrom en France

Mée sur seine – Vidéo : Le carrom la méditation ludique

voici le lien vers une vidéo réalisée lors du tournoi du mée sur seine : carrom la méditation ludique

Créé en 2009, le Club de carrom du Mée connaît un succès grandissant grâce au dynamisme de ces joueurs et surtout par l’envie qu’il a de partager, au-delà du jeu, un des aspects méconnus de la culture indienne. Il est présent à la MJC du Mée-sur-Seine depuis septembre 2011. Il grandit jour après jour et fait de nouveaux adeptes. Le Club a déjà participé aux tournois de Villepinte, Nancy, Villefranche-sur-Saône.

 

Publicités

Histoire de la Fédération Française de Carrom


Quand 2 groupes d’amis habitant la même ville, Palaiseau, ayant la même passion pour l’Inde, ont décidé de jouer ensemble dans un même club en 1996, on pouvait déjà sentir les prémices d’une Fédération qui verra le jour très peu de temps après.

Vint alors l’envie folle, la curiosité magique de parcourir la France, puis l’Europe et le monde afin de découvrir quels étaient ces gens qui se nourrissaient de cette même passion.

Et voilà qu’ils existaient, éparpillés sur le territoire, depuis plus ou moins longtemps mais ayant tous un point commun : la non connaissance de l’autre ou bien une vague rumeur de son existence, alors qu’ils pouvaient être parfois séparés seulement de quelques kilomètres. La marginalité du carrom avait déteint sur ces joueurs qui, à l’exception de certains Perpignanais et Montpelliérains, ne furent pas tentés par l’aventure fédérale.

Tels des missionnaires, ces banlieusards parisiens partirent en croisade au nom du carrom vers des territoires jusqu’à lors inconnus. Le terroir s’éveilla ! Accueillis à bras ouverts ou faisant face à une méfiance désuète, ils ne cessèrent de propager l’idée d’une Fédération pour le meilleur comme pour le pire.

Les oreilles de ces banlieusards trainèrent ensuite jusqu’à Londres puis Luton en Angleterre et ce sont ces mêmes « colonisateurs » qui, à leur tour, se retrouvèrent enrôlés par la Confédération Européenne de Carrom (CEC) avec pour mot d’ordre : super, toi aussi tu joues au carrom, vient nous rejoindre !

La rencontre avec la CEC, affiliée à la Fédération Internationale de Carrom (FIC), nous permis de faire la connaissance avec cette dernière. Ce fut elle qui su lire dans nos regards d’enfants découvrant le carrom, les prémices d’une Fédération Française de Carrom officielle. Dès lors, Il fallait juste aller chercher le titre en Inde à Madras et en Angleterre à Luton auprès du Secrétaire et du Président de la FIC. Le feu vert était donné pour un Open International à Palaiseau en 1998, entraînant par là-même les premiers pas de la Fédération Française de Carrom (FFC).

Impressionnant début de parcours où la France battait déjà des records inégalés par les autres pays Européens. Les joueurs et clubs isolés ne manquaient pas, la société parisienne vit là un nouveau phénomène de mode. Les 3 premières années laissaient présager une ascension fulgurante.

Puis vint la 1ère coupe d’Europe en 2001 organisée par les Millavois, les rois de l’hospitalité et munis d’une culture associative à faire pâlir tous les autres clubs ou joueurs isolés.

Ce départ en fanfare permis la consolidation d’un vrai championnat de France où chaque club avait désormais l’objectif d’organiser un tournoi officiel appelé de pôle. Le championnat, ponctué par plusieurs tournois de pôle et un tournoi national, voyait désormais la France entière sillonnée par des joueurs de carrom avides de se rencontrer.

2003 marqua un tournant avec l’organisation de la coupe de la Fédération Internationale à Cannes en 2003. Pour la 1ère fois, en accueillant cet événement, un grand du monde du jeu, le Festival International des Jeux de Cannes permis d’inscrire définitivement le carrom comme un des grands du jeu-sport en France.

Une nouvelle génération de joueurs, tant attendus et plus jeunes, plus sport faisait alors son apparition. Les germes de grands champions étaient bien présents.

Toujours aux avants poste, les Millavois, mais cette fois la branche amoureuse de la nature et du grand spectacle des Causses, se régalaient à nouveau d’organiser la 2ème Coupe d’Europe et les 10 ans de la CEC.

En prime, la France fût enfin championne et vice championne d’Europe avec Pierre Dubois et Steeve Collard. Un rêve, une gloire d’un instant, le jour magique du fameux France-Brésil de la Coupe du monde de foot de 2006.

La concrétisation qui donna la force à la 3ème équipe de travail du bureau fédéral de soutenir la candidature de la France à l’organisation du 5ème Championnat du Monde de Carrom.

La détermination sans faille de la FFC, alimentée par la confirmation du 2ème titre de champion d’Europe de Pierre Dubois, leur permis d’obtenir ce Championnat du Monde « à la maison ». Le cycle asiatique Inde-Sri Lanka était enfin ouvert.

Le championnat du Monde s’est déroulé à Cannes en février 2008 dans le somptueux cadre du palais des festivals.

Un seul évènement reste encore à être organisé par la Fédération Française de Carrom, la coupe du Monde…

Affaire à suivre !