Archives de Catégorie: Règles de compétition

Règles du carrom en vidéo

Heureux de vous communiquer une nouvelle video de carrom sur internet.
Enfin, le championnat du monde sur youtube!!!! 2 ans après!!
Cette video presente les règles du carrom.
La même choses sur dailymotion.
Suivront j’espère les parties……..
Cyrille (carrom art team)
Publicités

Nouvelles règles, les choses bougent …

Nous y voilà …

Ci joint un message d’Arif  Naqvi de la Fédération Internationale de Carrom qui explique que les nouvelles règles ont été « adoptées » en Inde et dans d’autres pays d’Asie …

Des discussions auront lieu à ce sujet durant la Coupe d’Europe en Suisse et lors de la prochaine réunion de la confédération Internationale.

Néanmoins il y a fort à craindre que ses nouvelles règles soient adoptées car les joueurs et joueuses ne sont pas forcément impliqués dans les commissions décissionnaires.

En tout cas si vous souhaitez vous exprimer voici déjà un bref sondage , n’hésitez pas à laisser vos commentaires car si des discussions ont lieu à ce sujet en Suisse, la délégation française pourra déjà relater le ressenti français.

Bonne lecture …

Dear friends,

As many of you know, the All India Carrom Federation has introduced this year new Rules for the Carrom Tournaments, which are being practiced in India. They are described as « revolutionary » steps in Carrom. As far I have heared these changes are being widely greeted in India and in some Asian countries.
I am sure that these rules will be discussed in the next meeting of the International Carrom Federation and may form a guideline for all International tournaments. We shall also be discussing these rules during the coming 13th Eurocup at Lenk, Switzerland. The European Carrom Confederation (ECC) has to give its opinion on it.
It is therefore very necessary that we know the opinion of all Carrom Federations and their members, particularly the active players.

I personally welcome to some extent the initiative of the All India Carrom Federation as a bold step in the right direction, which is aimed to make Carrom tournaments simple as well as friendly to media and spectators.
However I have certain reservations to these changes and have some suggestions.
But before I ask you to read my comments and proposals I would request you to go through the present « Laws of Carrom of the ICF » as adopted in 1991 and the draft of the new Rules (Shorter version Rules) proposed by the All India Carrom Federation and then read my comments and suggestions and then make your own comments and suggestions.

Shorter Virsion Rules
(adopted in India)

NEW RULES (of All India Carrom Federation, adopted in 2009)

1. All matches shall be decided on the basis of best of three sets of four boards or 23 points whichever is earlier. A player who reaches 23 points first or leads on conclusion of the fourth board shall be the winner of the ‘set’.
2. ‘Game’ shall be called a ‘set’.
3. A time of two minutes shall be allowed between the 1st & 2nd sets and also between 2nd & 3rd sets. Players shall be allowed to consult their coaches during intervening time of two minutes.
4. Players are not allowed to leave the playing arena till the match is completed.
5. In the 3rd set, side shall be changed after two boards.
6. A player shall not take more than 10 seconds to make a stroke and/or to place the penalty/due.
7. A maximum of 11 points can be scored in a ‘board’. Any due and/or c/m shall automatically be written off.
8. Queen shall have the value of two points. The player shall be entitled to be credited with the value of the Queen, only if he wins the board. Loser of the board shall not get any point even if he pockets the Queen.
9. Queen is not required to be covered.
10. The player shall not lose the advantage of getting the credit of two points for pocketing Queen even if reaches the score of 21 or 22 points. In other words, a player shall get two points for pocketing Queen at all stages of the set without any consideration of the score.
11. A player has the right to pocket the Queen provided a c/m of his own has already been pocketed.
12. Queen can be pocketed even after pocketing one’s all his nine white or black c/m.
13. In case a player pockets all his c/m while the Queen is on the board, the board will not be treated as over. He can pocket the Queen as the last c/m. If he pockets, he wins the board. If he fails, the turn will pass on to the opponent. The opponent can choose to pocket the Queen either at the beginning or in between or in the end. If after pocketing of Queen, few c/m remain on the board, he shall continue his turn till he is able to pocket the remaining c/m. On pocketing all his c/m and the Queen, he wins the board by 2 points since his opponent has already pocketed all his c/m. If he fails to pocket any of the remaining c/m, he will lose the board with the number of c/m lying on the board.
14. Reporting time shall be five minutes before the scheduled time. A player shall lose the entire match if he fails to report to the Umpire at his match Board 5 minutes before the scheduled time of the match.
15. During those five minutes, umpires would complete all the formalities as required by them and in the meantime players may have trial testing of the board for two minutes to be completed before the scheduled time of the match.
16. Matches shall start right at the scheduled time.
17. In case the score of both the players at the end of four boards is equal, the set will be decided on the basis of TIE-BREAKER. In tie-breaker both the players will be given three chances alternatively to pocket a c/m from the same side they are already sitting.
18. Tie-breaker c/m will be placed by the Umpire within the outer circle touching the line of the outer circle in straight line of the center circle on the opposite side of the player pocketing the c/m.
19. If score remains equal even after the tie-breaker, the set shall be decided by ‘sudden death’.
20. In sudden death, both the players will be given a chance each to pocket the tie-breaker c/m from the same side they are already sitting. After availing one chance by each player, if a player fails to pocket the c/m, he loses the set. The same shall continue till a decision is arrived at.
21. First stroke for both ‘tie-breaker’ and ‘sudden death’ shall be decided by a single toss. Winner can either choose the stroke or the side. In case the winner chooses the break, the loser shall have the right to choose the side or vice versa.
22. As soon as any player places the striker on the surface of the board when it is not his turn or for making an out of turn stroke, the umpire shall immediately declare the foul and the board should not be awarded against that player. Both the umpire and the opponent shall share the responsibility of being vigilant.
23. The written protest shall be submitted within 5 minutes of completion of that particular Board. The decision of the Championship/Tournament authorities should be conveyed to the parties concerned at the earliest possible.
24. Matches for cadets, sub-junior and junior players may be conducted with time limit of 20 minutes for each set and total time limit of 70 minutes for each match (including reporting/trial testing time plus two minutes time between 1st & 2nd and 2nd & 3rd sets).
25. The Chapter of Queen as given in ‘Laws of Carrom’ of ICF is changed accordingly.
26. All other rules except those mentioned above shall be applicable as provided in ‘Laws of Carrom’ of the International Carrom Federation.

My Comments and proposals

With the new Rules for Carrom Tournaments (Shorter Version Rules) the All India Carrom Federation has tried to make Carrom Tournaments easy and media and public friendly as well as to assure that the matches do not take more than necessary time.

Exactly as in recent years the changes  have been made in the pattern of the Cricket matches by introducing One Day matches and T20 matches (with 20 overs for each team) along with the traditional 5 Days Test matches in order to attract the media, public and the sponsors, it is hoped that the new rules will help in popularizing Carrom all over the world. This is a bold attempt and deserves appreciation.

– However we have to very carefully analyse these new rules and examine them to what extent they really help in making the game of Carrom simple and also attractive for the media and public and sponsors, without losing the niveau of the game.

– Moreover we should not forget that the conditions between some of the Asian countries and many other countries, particularly in Europe are different. For example no federation in the world, except in India and Sri Lanka,  is in a position to provide umpires for each board during the tournament.
The new rules, as adopted in India, depend to great extent on the role of the umpires.

– We should also differentiate between the matches for the World Championship, World Cup, ICF Cup, International Open and the National Championships as well as promotional tournaments.

– In Europe the matches are conducted on the basis of the Swiss System, which many people find quite practical in European conditions (Ofcourse it can be improved further).

– In my opinion the International Carrom Federation should give the task to the Rules Commission or to a Special Commission to examine all options in this respect and after collecting the opinions of all experts, coaches and leading players all over the world, place its proposals before the next Congress of the ICF for approval. Until then the present rules of the ICF as adopted in 1991 remain valid.

– We should also examine the possiblity of using a watch for all matches, as is practiced in Chess.

a)    For every match each player (in singles)  and partners (in doubles) should be alloted 24 Minutes for their strokes (Three minutes per board).
The time given to both sides will be 24 + 24 = 48 Minutes. Almost the same as used in Europe for a match with 8 boards in a round.

b)    A player is free to divide his time according to his convenience. He might take only few seconds for a stroke, but will be free to take more seconds for a complicated stroke. He will be automatically forced to play faster, since he has only 3 minutes on his disposal in a board.

c)    A player (or partners) who crosses/cross the time limit without pocketing all his/their c/m, while the opponent side has still time on disposal,  he/they lose the board by the points of his/their c/m on the board.  If the opponent has already pocketed and covered the Queen the opponent will get the points of the Queen also.

I would like to add further:

–    Up to Semi Final all matche shall be decided on the basis of 8 boards or 23 points. A player who achieves 23 points or leads at the end of the 8th board shall win the match.

–    After 4 boards or 12 points (whichever is first) the sides should be changed.

–     There will be no time limit in the Final.

–    The Queen shall have 2 points.

–    A maximum of 11 points can be scored in a board.

–    The Queen can be pocketed at any time provided a c/m of his own has already been pocketed and their is no Due against him.

–    A player has the right to pocket the Queen in his last stroke after pocketing all his c/m.

–    If he pockets all his c/m but fails to pocket the Queen in the consecutive stroke, he loses the board with 2 points.

–    In case after  8 boards the points remain equal, two extra boards shall be played (after taking a toss).

–    The winner of the toss can opt between Break and the Side (as explained in the Laws of Carrom of ICF). If the Winner of the toss opts for Break the Loser of the toss can chose the Side.

–    If the Score remains still equal, the match shall be decided by « Tie-breaks » (Deciding Strokes).

–    For Tie-breaks (Deciding Strokes) the Queen shall be placed at the Centre of the Base- line of the opponent player. It can be pocketed in any pocket. The players shall execute their strokes while sitting on the their own places.

–    In Singles each player shall get alternately 5 chances to pocket the Queen. A player who leads in pocketing the Queen shall be declared winner.

–    If the score remains still equal the match shall be decided with further attempts (Final Strokes) untill a player fails to pocket the Queen. The opponent player shall place the Queen on any place on the playing surface.

–    In Doubles each player will get alternately 2 chances to pocket the Queen. The partners can decide among themselves who will execute first.  An extra chance will be given to each side. The partners can decide among themselves, who will execute this extra stroke.

–    If the score in doubles remains still equal, the Final Strokes will confirm the victory. As long as the players are able to pocket the Queen the match will continue. As soon a player fails to pocket the Queen he will lose the Board and the match with 2 points. The 2 points of the Queen will be awarded to his opponent.
–    Die word « Sudden Death » as used in the new rules is not good. It can be replaced with « Final Strokes » or some other term.

–    All other Rules as mentioned in the « Laws of Carrom » of the ICF will remain valid.

–    Particular conditions and organisational problems in diffirent regions and countries shall be taken into consideration.

Following points of the new rules as adopted in India seem to be reasonable:
_____________________________________________________________

a)    The Queen shall have 2 points,
b)    The Queen need not be confirmed
c)    A player will have right to pocket and cover the queen at any time after     one of his c/m has been pocketed .
d)    A player who pockets the Queen gets the points of the Queen only if he     wins the board.
e)    A player may pocket Queen as  a last c/m,
f)    A player loses the board even if he has pocketed all his c/m but fails to     pocket Queen in his last stroke.
g)    A player gets the 2 points of the Queen at any stage, even if his score     is 21.

There can be many other suggestions from the different Carrom federations and players, which sould be taken into consideration.

Nouvelle règle …

Bonjour à tous,
A propos des règles, je viens de recevoir un mail d’Arun Deshpande, coach de l’équipe indienne de carrom, qui m’annonce entre autre un changement des règles de carrom en Inde à compter du 1er avril 2009. Et je ne pense pas que ce soit une blague.
Ils ont décidé (qui exactement je ne sais pas) de jouer tous leurs matchs en compétition en 4 boards seulement, avec 10 secondes par coup, la reine qui vaut 2 points sans avoir besoin de la confirmer, et le set en 23 points. Sachant qu’ils continuent de jouer en best of three (2 sets gagnants).
Voilà qui peut paraître un peu étrange vu la difficulté déjà aujourd’hui de faire adopter les règles internationales au maximum de joueurs, mais cette idée n’est peut être pas si mal pour créer plus de dynamisme dans le jeu, en jouant plus vite, et cela facilitera également le jeu en supprimant l’obligation de confirmer la reine.
Moi je dis pourquoi pas, après les nouvelles règles apportées par le World Series of Carrom en 2006, voilà un mix qui pourra surement plus facilement permettre au plus grand nombre de joueurs d’accrocher au jeu, sans être écœuré de sa difficulté en débutant.
Voilà, je transmets l’info, à vos palets si vous voulez essayer.
Ciao
Pierre

Déroulement d’un tournoi de Carrom

Les tournois de la Fédération Française de Carrom sont organisés suivant le système SUISSE qui permet aux joueurs de se retrouver très rapidement à jouer avec des adversaires de leur propre niveau. Ceci permettant de soutenir l’intérêt du tournoi jusqu’à la fin.
Habituellement les plateaux sont numérotés de 1 à n et attribués de façon aléatoire au premier tour puis dans l’ordre du classement aux tours suivants.

Voici comment s’organise le système suisse :

-Les parties se déroulent selon les règles officielles de la Fédération Internationale de Carrom (ICF)

– Les parties se jouent à 1 contre 1 jusqu’au premier des trois critères suivant qui est atteint :

– 25 points

– 8 boards

– limite de temps fixée au début du tournoi, en général 40 + 5 mn. Cela signifie qu’au bout de 40mn ; aucun nouveau board ne pourra être entamé et qu’il reste 5 mn aux joueurs pour terminer le board en cours. A l’issue des 45mn, tout board non terminé ne sera pas comptabilisé pour les points de la rencontre (certaines fédération comptabilisent les points restant sur le plateau, mais ce n’a pas été le choix de la FFC).

– Le classement, à l’issue de chaque match, s’effectue de la façon suivante. Sachant que chaque victoire rapporte 2 points, chaque match nul 1 point et 0 points pour une défaite, les joueurs seront classés selon 3 critères pris dans l’ordre afin de départager les ex aequo :

• 1er critère : les points de VICTOIRE
• 2ème critère : les points de BUCHOLZ (explication à suivre)
• 3ème critère : les points de DIFFERENCE (bilan entre points gagnés et points concédés durant les parties, voir l’exemple)

– Jusqu’à 39 joueurs, 6 tours sont nécessaires ; 7 tours de 40 à 59 ; 8 tours au-delà.

– Les rencontres du premier tour sont tirées au sort. Pour les tours suivants, en commençant par le haut du tableau, chaque joueur rencontre le premier joueur suivant dans le classement qu’il n’a pas déjà rencontré dans un tour précédent. (Les joueurs en bas du tableau peuvent de ce fait être contraints à rejouer des adversaires déjà rencontrés, ce qui est très rare en pratique).

– En cas d’un nombre impair d’inscrits, un joueur fantôme est créé. Il perd systématiquement ses parties par 0 à 25. Son adversaire gagne donc la partie facilement, mais par contre le fantôme ne luis apportera aucun bucholz puisqu’il n’aura gagné aucune partie.

– Il est de tradition d’organiser à l’issue du tournoi une finale entre les deux joueurs arrivés en tête (même s’ils se sont déjà rencontrés). Cette finale se joue en 25 points sans limitation de temps ni de boards. Ceci permet à l’ensemble des autres joueurs d’assister à une partie au meilleur niveau (du jour !). Le résultat de la finale définissant l’ordre du classement des deux premiers de ce tournoi. L’organisation d’une petite finale (entre  3 et 4) peut s’effectuer à la demande des joueurs concernés, mais n’est pas conseillée car elle va à l’encontre du fait de rassembler tout le monde autour de la finale et, si elle se déroule, ne modifiera pas le classement acquis de ces deux joueurs.
D’autres formules sont à l’étude :

– finales au meilleur des 3 manches (et non pas une seule)
– prise en compte ou non du premier résultat pour ces 3 manches, si les deux finalistes se sont déjà rencontrés durant le tournoi


Le BUCHOLTZ
: c’est l’invention suisse qui fait l’originalité du système.
Ce compteur totalise pour un joueur les points de victoire obtenus par les adversaires qu’il a rencontré. Le compteur de Bucholz est donc nul pour tous les vainqueurs du premier tour et de 2 pour les vaincus. A la fin du deuxième tour il sera au maximum de 8 points si les deux adversaires du joueur ont gagné leurs deux parties.
La DIFFERENCE : Ce compteur totalise en positif les points gagné sur l’adversaire lors d’un match, en négatif les points concédés (si A gagne B par 25 à 15, Dif(A)=10 et Dif(B)=-10)

Exemple: 1er tour : A gagne B par 25 à 15 et C gagne D par 25 à 0
Le classement à la fin du premier match sera :
1er C Victoires : 2 Bucholz : 0 Différence : 25
2ème A Victoires : 2 Bucholz : 0 Différence : 10
3ème B Victoires : 0 Bucholz : 2 Différence : -10
4ème D Victoires : 0 Bucholz : 2 Différence : -25
2ème tour : C gagne A par 18 à 16 et B gagne D par 25 à 6
Le classement à la fin du second match sera :
1er C Victoires : 4 Bucholz : 2 Différence : 27
2ème A Victoires : 2 Bucholz : 6 Différence : 8
3ème B Victoires : 2 Bucholz : 2 Différence : 9
4ème D Victoires : 0 Bucholz : 6 Différence : -44

Une application Windowstm existe (peut-être fonctionne t’elle sous Linux !), mais en italien. Elle s’appelle Scarry et est disponible sur demande à la Fédération.

C’est celle qui est préconisée pour la gestion informatique des tournois officiels, car elle est très complète, permet l’édition des feuilles de scores pour les rencontres à chaque tour, évite que deux joueurs ne puissent s’affronter deux fois dans le même tournoi, et surtout permet d’exporter le tournoi sous forme d’un petit fichier « nom_du_tournoi.scr » qui est facilement exploitable par une routine pour intégrer automatiquement les résultats du tournoi au classement national provisoire.

Sachez qu’il existe une base MS ACCESS 2000 qui réalise tous les calculs et tirages de matches. Si vous avez la possibilité de la faire tourner sur un PC (MS ACCESS 2000 installé), c’est une bonne aide à l’organisation.

Pour de plus amples renseignements, il existe une Commission Technique et Sportive ainsi qu’une Commission d’Arbitrage au sein de la Fédération qui pourront répondre à vos questions.

L’histoire moderne du Carrom

L’histoire moderne du Carrom repose sur plusieurs phénomènes.
– la fixation des règles
Les premières compétitions officielles se sont déroulées en Inde et au Sri Lanka à partir de 1925. A cette époque, le jeu ne connait pas de règles uniformes et la façon de jouer diffère selon les pays et les régions où l’on pouvait découvrir ce jeu. Madras et Bombay ont été pionnières dans l’organisation fédérale du Carrom et, sous l’impulsion de ces 2 villes, est créée, en 1956, la « All India Carrom Federation », première Fédération Nationale de Carrom. Une de ses plus importantes missions, est d’établir une réglementation unifiée, nécessaire à tout projet de compétition organisée. D’autres pays d’Asie suivent et, dès les années 60, se déroulent différentes confrontations internationales.
En effet, en 1961, une équipe sri lankaise participe au Championnat National Indien à Bombay. C’est la première d’une longue série de rencontre entre ces 2 pays phares du Carrom. Suivent les premiers test matches (sorte de rencontres internationales amicales) entre l’Inde et le Sri Lanka. Dans cette lignée, des championnats nationaux se mettent en place au Pakistan, Afghanistan, Malaisie, Bangladesh, Népal et aux Maldives. Un premier pas vers l’unification des règles de jeu vient d’être fait. C’est d’ailleurs à cette période et ceci pour la première fois, qu’une règle du jeu indienne a été publiée en concertation avec les Fédérations asiatiques existantes.
– l’extension des zones géographiques de la pratique du jeu
Le Carrom est apparu en Europe dans les années 60. L’importation commerciale a débuté dans les années 70, et des tournois se sont mis en place en Suisse, en Allemagne et en Hollande. Ces 3 pays ont été les pionniers en Europe d’une organisation officielle du Carrom en créant dans les années 80 des Fédérations nationales. Une étape importante pour le Carrom en Europe a été l’organisation des fameux « FICTT » (First Intercontinental Carrom Test Tournaments) qui ont eu lieu en Suisse et en Allemagne en 1985. Ces évènements ont montré la nécessité d’élaborer des règles de jeu communes à tout le monde. A partir de cette époque, le Carrom va prendre une dimension internationale et ce notamment grâce à l’uniformisation des règles.
Les 25/03/1986 à Madras (Inde) et 03/04/1986 à Colombo (Sri Lanka), les Fédérations européennes et asiatiques se sont rencontrées et ont mis en place une règle de jeu valable sur le plan international. Celle-ci, appelé « Règle de jeu internationale de carrom », a été établie sur la base de la règle indienne de 1980.
Cet événement majeur a rapproché les joueurs de carrom du monde entier. Ces règles permettent maintenant à toutes les équipes de s’entendre sur un « Standard International » qui couvre les dimensions du jeu, des pièces et toutes les questions de procédure que l’on peut concevoir.
– l’évolution internationale
La Fédération Internationale de Carrom (ICF) a été créée le 15 octobre1988 à Madras dans le but de coordonner les activités des Fédérations nationales, les compétitions et la promotion du jeu à l’échelle internationale. Les pays membres de l’ICF sont l’Allemagne, l’Australie, le Bahrein, le Bangladesh, la Corée du Sud, les Etats-Unis, la France, la Grande-Bretagne, l’Inde, l’Italie, le Japon, la Malaisie, les Maldives, la Nouvelle-Zélande, le Pakistan, le Portugal, Singapour, le Sri Lanka et la Suisse.
Trois années plus tard, en juillet 1991, la Confédération Européenne de Carrom (ECC) a été fondée dans le même esprit que l’ICF mais à l’échelle européenne. Celle-ci regroupe les Fédérations allemande, suisse, hollandaise, anglaise, italienne et française.
La Fédération Française de Carrom (FFC), dernière née des Fédérations européennes, créée en 1998, se montre actuellement une des plus dynamiques en Europe. En 10 ans, elle a déjà organisé 2 Opens Internationaux (1998 à Palaiseau et 2003 à Cannes), 2 Coupes d’Europe (2001 à Millau et 2006 à St-Rome de Dolan) et organise le prochain Championnat du Monde en 2008 à Cannes, pour la première fois hors d’Asie. Son niveau de jeu est aussi à la hauteur puisque Pierre Dubois est double champion d’Europe en titre (2006 et 2007), Steeve Collard vice champion d’Europe 2006 et l’équipe de France vice championne
d’Europe 2007.
Il existe donc depuis 1991 un championnat du monde, organisé tous les quatre ans et, depuis 11 ans, une coupe d’Europe annuelle, qui s’est tenue en France en 2001 et 2006.

Règles officielles

Les règles du jeu

Les règles complètes : ici

Les règles simplifiées :

Le glossaire : ici

Le carrom ou billard indien est un jeu qui se joue à deux ou à quatre personnes. Au centre du plateau sont disposés 9 pions blancs, 9 pions noirs et un pion rouge également appelé “reine”.

Celui qui commence a les pions blancs, et le but du jeu est de rentrer tous les pions de sa couleur dans les quatre trous de la surface de jeu. Il faut pour cela les percuter à l’aide d’un palet en résine que l’on déplace sur la zone de tir située face à soi. Le palet doit toujours toucher les deux lignes de cette zone de tir, et compte tenu de cela, il est possible de viser n’importe quel pion (les tirs en arrière étant donc autorisés).

Tant que le joueur rentre ses pions, il continue de jouer, reprenant à chaque fois le palet afin de le repositionner sur les deux lignes. Dès qu’il manque son coup, c’est au tour de son adversaire de prendre la main.

Celui qui remporte le plateau est celui qui a rentré tous ses pions le premier, et son score sera déterminé par le nombre de pions qui reste à son adversaire sur le plateau. Le joueur qui atteint 25 points gagne la partie.

La reine et sa confirmation

La reine constitue dans le jeu un bonus de 3 points uniquement pour le gagnant.

Elle peut être rentrée à n’importe quel moment de la partie à partir du moment où un pion de la couleur de celui qui la tente a déjà été rentré. Il faut donc au préalable avoir rentré un pion de sa couleur depuis le tout début du jeu (la casse).

Quand un joueur la rentre, il doit alors rentrer un pion de sa couleur le coup suivant (pas forcément dans le même trou), et on dit qu’il a confirmé la reine.

Elle comptera comme bonus uniquement dans le cas où ce joueur remporterait le plateau, et s’ajoutera donc au nombre de pions qui restent à l’adversaire. Sinon elle ne comptera pour personne.

Si elle n’est pas confirmée immédiatement après avoir été rentrée, elle est remise en jeu au centre du plateau.

Cas particulier :
Tu perds si tu rentres un dernier pion (de ta couleur ou non) avant la reine :
– Si c’est ton dernier pion que tu rentres avant la reine, tu perds de 3 points (la reine) quelque soit le nombre de pions qu’il reste à ton adversaire.
– Si tu rentres le dernier pion de ton adversaire, tu perds de 3 points (la reine) + tous les pions de ton adversaire encore sur le plateau (1 point par pion). En conclusion, la reine apporte un bonus de 3 points uniquement au gagnant et est intéressante car elle permet de gagner plus vite une partie en 25 points.

Quelques pénalités

– Si un joueur met le palet dans un trou au cours de la partie, il doit ressortir un pion de sa couleur, que l’adversaire replace dans la rosace, et perd la main.

– Si un joueur rentre un pion de sa couleur plus le palet dans le même coup, il doit ressortir deux pions de sa couleur, toujours replacés par l’adversaire, et continue de jouer.

– Si au cours du plateau un joueur rentre un pion de son adversaire, c’est tant mieux pour l’adversaire, et il perd la main, sauf dans le cas où dans le même coup il a rentré un pion de l’adversaire et un pion de sa couleur.

Billard indien, Carrom, Carrom Board

Billard indien, Carrom Board, Karum, Carom, Carambole, Carrombole, Carom Board, Karom, Karrom, Carum … en fait c’est CARROM !!!!